Soyez un nano-entrepreneur social

by

J’assistais il y a peu à une conférence sur “l’entreprise à l’ère connectée”, et l’intervention d’un consultant prédisant la disparition de l’entreprise que nous connaissons depuis 70 ans d’ici à 2025 (argh ! mais c’est demain !), m’a rappelé l’anecdote suivante.

Growth Hacker TV (GHTV) diffuse des programmes éducatifs pour la télévision. Son cofondateur Bronson Taylor et son frère ingénieur sont des ‘nano-entrepreneurs’. Lorsqu’un représentant commercial proposa à Taylor de l’engager pour bénéficier de son expertise technologique, celui-ci lui a plutôt suggéré qu’ils s’associent. Ainsi naquit GHTV (bio rapide, mais efficace).

Comment fonctionne GHTV ? Les partenaires collaborent depuis leurs domiciles en Floride et dans le Kentucky. Ils n’engagent aucun employé : ils sous-traitent. Grâce à l’efficacité de la collaboration par Internet et les médias sociaux (et aussi à un modèle commercial rentable), GHTV dépasse chaque mois son seuil de rentabilité. Là, où les réseaux télévisuels traditionnels dépensent des millions de dollars et embauchent des dizaines d’employés pour créer leurs programmes, GHTV est devenue viable en moins de 7 semaines à un coût presque nul.

Quelque chose de mieux et de plus moderne, remplace progressivement l’entreprise traditionnelle. Considérez l’émergence des nano-entités, ou de groupes fluides autoformés (des communautés rassemblées dans le cadre de projets spécifiques et qui se séparent jusqu’à la prochaine opportunité). Quel impact pour les anciennes entreprises complexes et de taille importante qui restent ancrées dans le passé ? La réponse est simple : celles qui sont peu disposées à changer cesseront d’exister.

Beaucoup d’entre nous sont réticents à l’idée d’adopter les réseaux sociaux. Et il semblerait que notre faculté à les ignorer et à les considérer comme un concept pour jeunes soit proportionnelle au nombre de nos cheveux blancs (ou absence de cheveux). Mais c’est écrit. Les sociétés et groupes réactifs de taille réduite onnectés aux réseaux sociaux peuvent effectuer le travail réservé autrefois aux grandes entreprises. Tel est le principe de l’approche OPEN (Ordinary People, Extraordinary Network), qui résume les avantages de vivre et de travailler à l’ère sociale. La popularité de cette approche croît de jour en jour : attendez-vous donc à observer des situations de franche collaboration, car les employés bâtissent l’avenir avec les clients via les médias sociaux pour améliorer vos produits et vos services.

J'aide les dirigeants d'entreprise à créer une croissance durable de leurs affaires en fournissant des conseils perspicaces et percutants en stratégie business, marketing et organisationnelle. J'interviens auprès de Grands Groupes, de PME et de startups qui innovent dans le secteur des technologies de l'information, de la communication, de la grande et petite distribution ainsi que dans l'assurance.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :