Pratiquez le mono-tasking

by

Nous semblons plus occupés que jamais. Nous travaillons en permanence. Et pour gérer la multitude de responsabilités qui nous incombent, nous nous orientons vers le multitâche. Effectuer plusieurs tâches à la fois paraît être la solution, notamment face à l’avalanche constante de messages médiatiques qui détournent notre attention. Mais, dans le même temps, nos listes de tâches semblent ne vouloir jamais raccourcir.

Pourtant la neuroscience démontre que le multitâche est inefficace. Notre cerveau ne peut se concentrer sur deux tâches complexes à la fois. Le fonctionnement monotâche est la solution : concentrez-vous sur une seule tâche à la fois. Cette démarche augmentera immédiatement votre productivité. Respectez le principe direct et concis du monotasking : faire plus, une seule chose à la fois.

Le monotasking implique de s’immerger totalement dans la tâche à accomplir, puis de plonger dans une autre tâche et ainsi de suite. Cela ne signifie pas que vous deviez achever une tâche avant de passer à une autre, mais suppose de garder une concentration optimale sur une tâche unique alors que vous vous en occupez. Comment se mettre au monotasking ?

  1. Le monotasking est une approche à appliquer au quotidien. Les gestes utiles du monotasking incluent notamment l’accueil décent de visiteurs inopinés (on arrête ce que l’on fait, et on écoute les gens), la déconnexion des messages provenant des médias sociaux, une séance de planification quotidienne et une concentration pendant les réunions et les débats.
  2. Le multitasking affaiblit votre capacité à vous concentrer. Nous perdons collectivement notre capacité à soutenir une attention prolongée. Le monotasking exige de la concentration. Et la concentration nécessite à son tour de l’énergie. Pour reprendre de l’énergie dans la journée, prenez de courtes pauses au travail.
  3. Des pensées soudaines peuvent vous arracher à la concentration. Lorsque de telles pensées surgissent, efforcez-vous de les ranger sur une place de parking mentale en les notant pour les étudier plus tard. J’ai personnellement un bloc-note en permanence à mes côtés pour cela.
  4. Lorsque vous travaillez sur un projet important, mettez-vous hors ligne afin que les e-mails et autres messages électroniques ne nuisent pas à votre concentration. Mettez en mode silencieux tous les appareils électroniques et autres sonneries, carillons et avertissements sonores.
  5. Il vous est impossible de pratiquer le monotasking au milieu des interruptions constantes. Modifiez les attentes d’autrui quant à votre disponibilité en termes de temps. Faites savoir à vos collègues que vous êtes momentanément indisponible. Fermez la porte de votre bureau et laissez une note informant vos collègues que vous avez un délai à respecter.
  6. Regrouper des tâches similaires est aussi efficace (le groupage). Consacrez chaque jour deux périodes de 30 minutes chacune pour gérer les tâches simples et basiques (mais comparables).
  7. Accordez une attention particulière et respectueuse aux autres. Pratiquez l’écoute active. Ignorez les médias sociaux, SMS et relations virtuelles lorsque vous êtes avec une autre personne. Quelle que soit la raison invoquée, tenter de pratiquer le multitasking peut véhiculer une impression d’arrogance, de manque de respect, de désorganisation et de désintérêt. Le monotasking implique d’être ici, maintenant.
  8. Cessez d’être dans l’urgence. Ralentissez. Vous avez tout le temps nécessaire, pour peu que vous pratiquiez le monotasking de manière judicieuse.

J'aide les dirigeants d'entreprise à créer une croissance durable de leurs affaires en fournissant des conseils perspicaces et percutants en stratégie business, marketing et organisationnelle. J'interviens auprès de Grands Groupes, de PME et de startups qui innovent dans le secteur des technologies de l'information, de la communication, de la grande et petite distribution ainsi que dans l'assurance.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :