L’innovation ne se décrète pas

by

Les créateurs du Gore-Tex® s’inspirent de plusieurs principes organisationnels révolutionnaires. Fuyant la notion de hiérarchie, son fondateur Bill Gore a imaginé une structure managériale idéale en forme de ‘maillage’ dans laquelle toutes les parties sont interdépendantes. Plutôt que de recevoir un titre, les employés sont encouragés à faire preuve de créativité et à mener à bien leur tâche. Chaque employé a la possibilité de proposer une idée afin d’en débattre avec l’ensemble de ses collègues lors de forums ouverts. Le principe directeur de Gore est l’engagement individuel, et requiert de chaque employé qu’il gère lui-même son niveau de dévouement à l’entreprise. L’évaluation de la performance par les pairs permet de déterminer le montant de la prime à octroyer. Le résultat est là : des salariés autonomes, hautement motivés et faisant preuve de créativité et de flexibilité.

Pourquoi cet exemple ? Parce qu’il montre que la révolution managériale, l’innovation ne sont pas l’apanage des startups californiennes, et autres PME cherchant le prochain objet connecté. Elle est applicable chez vous, maintenant. Que l’innovation se déroule sur le plan opérationnel, pour le peu que les collaborateurs se sentent la liberté et le soutien d’essayer. Que l’innovation ne relève pas d’un quelconque bureau, d’un instant clé noté dans un calendrier, de compétences dédiées. L’innovation ne se décrète pas, mais vous pouvez créer les conditions pour qu’elle devienne une attitude.

J'aide les dirigeants d'entreprise à créer une croissance durable de leurs affaires en fournissant des conseils perspicaces et percutants en stratégie business, marketing et organisationnelle. J'interviens auprès de Grands Groupes, de PME et de startups qui innovent dans le secteur des technologies de l'information, de la communication, de la grande et petite distribution ainsi que dans l'assurance.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :