Garder son équipe de direction soudée

by

Rappelons-le : une équipe de direction est un petit groupe d’individus dont la responsabilité conjointe consiste à atteindre un objectif commun dans l’intérêt de leur entreprise. L’utilisation abusive du mot ‘équipe’ a contribué à lui faire perdre sa signification d’origine, bien que le travail d’équipe demeure un facteur essentiel de réussite. Un grand nombre d’entreprises privilégient l’emploi du terme ‘groupes de travail’ à celui d’équipes. Peu importe les termes, un travail d’équipe efficace repose sur cinq principes comportementaux :

 

Instaurer la confiance

La confiance ne peut s’épanouir qu’au sein d’un environnement ouvert. Par conséquent, une équipe parvient à instaurer la ‘confiance basée sur la vulnérabilité’ si tous ses membres font preuve de sincérité et d’honnêteté et reconnaissent leurs erreurs et leurs lacunes. Ils créent ainsi des liens qui leur serviront dans les bons comme dans les mauvais moments. Un exercice simple pour établir la confiance consiste à demander à chacun des membres de l’équipe de brièvement parler de son enfance ou de sa vie de famille. Ainsi, parler un peu de soi-même contribue à aider les individus à se dévoiler lors de discussions. En outre, des tests de personnalité tels le Myers-Briggs Type Indicator favorisent une meilleure compréhension entre les membres d’une équipe.

Maîtriser les conflits

Le conflit n’est pas nécessairement un mal. Si les conflits malveillants peuvent parfois s’avérer destructeurs, les éviter risque en revanche de créer une ‘harmonie artificielle’ et pousse les individus à ne pas exprimer leurs opinions, ce qui installe ainsi le ressentiment. Cette approche favorise la prise de décisions malavisées, car le dirigeant se trouve dans l’incapacité de prendre en compte différents points de vue, comme il aurait pu le faire dans un contexte de conflit productif. Ainsi, les employés doivent soumettre leurs idées et être attentifs aux contre-arguments de leurs collègues. Une fois que tous les participants se sont exprimés, le leader peut alors statuer, décider.

Susciter l’engagement

Pour prendre une décision et aller de l’avant, il est inutile pour un leader d’attendre que son équipe parvienne au consensus unanime. Toutefois, les individus sont plus enclins à adhérer à une idée lorsqu’ils ont la possibilité d’exprimer leur opinion, même si cette dernière n’est pas retenue, pour le peu qu’on leur explique pourquoi.

Accepter la responsabilité de ses actes

Les membres d’une équipe doivent se tenir mutuellement responsables de leurs actes ou de leur performance, et cette imputabilité commence en haut de l’échelle hiérarchique. Ainsi, au sein d’équipes soudées, les collaborateurs sont en mesure de se confronter les uns aux autres en matière de responsabilité sans donner lieu à des attaques personnelles.

Mettre l’accent sur les résultats

Les résultats sont le meilleur indicateur du bon fonctionnement d’une équipe. La réussite ne peut être assurée que si tous les membres d’une équipe sont pleinement conscients des priorités de cette dernière, et placent ses intérêts avant les objectifs de leur département ou leurs préoccupations personnelles.

J'aide les dirigeants d'entreprise à créer une croissance durable de leurs affaires en fournissant des conseils perspicaces et percutants en stratégie business, marketing et organisationnelle. J'interviens auprès de Grands Groupes, de PME et de startups qui innovent dans le secteur des technologies de l'information, de la communication, de la grande et petite distribution ainsi que dans l'assurance.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :