Et si une catastrophe frappait votre entreprise ?

by

Nos entreprises naviguent au cœur d’un monde de plus en plus complexe et interconnecté. Une situation qui les rend vulnérables (comme leurs clients et l’économie) aux catastrophes naturelles, actes de sabotage, défaillances de réseau, mouvements sociaux, crises financières, ingérence politique et cyber-attaques. En raison des niveaux de stock trop bas dus à la production à la demande, d’une marge d’erreur trop faible et d’un grand nombre de pièces en mouvement, nos entreprises se trouvent exposées au risque.

En 2011, une épidémie d’intoxications alimentaires s’est rapidement répandue en Allemagne, touchant plus de 3 000 personnes dans sept pays et provoquant 53 décès. Les légumes allemands ont d’abord été montrés du doigt, avant que l’attention ne se tourne vers les pousses biologiques espagnoles. Les autorités sont finalement remontées à la source jusqu’en Égypte, mettant en cause des graines de fenugrec. Le secteur agricole européen en a cruellement souffert, enregistrant des pertes commerciales de l’ordre de centaines de millions d’euros (à cause de quelques graines situées en amont de la chaîne logistique).

En 2013, des pirates ont attaqué 62 000 terminaux de vente de l’entreprise Target et volé 40 millions de numéros de cartes bancaires. Ces pirates ont pu accéder aux réseaux de Target via un fournisseur. L’incident a fait perdre à Target plus de 250 millions de dollars de chiffre d’affaires en un seul trimestre, et des milliards de dollars d’une manière générale. Nos entreprises sont la cible de dizaines de milliers d’attaques par jour.

En 2005, l’ouragan Katrina frappe la Nouvelle-Orléans. Avant que la tempête n’arrive, Procter & Gamble a transféré ses stocks à risque à Cincinnati. Deux jours avant que l’ouragan n’éclate, elle a recommandé l’évacuation de ses employés. En prévision de pénuries d’eau, elle a creusé ses propres puits au sein de ses locaux de la Nouvelle-Orléans. L’entreprise a hébergé des employés et leur a versé une avance afin d’assurer la continuité de ses opérations dans la ville dévastée. Elle a protégé sa présence sur les linéaires au niveau national via un programme de communication informant les détaillants qu’elle livrerait ses produits sans perturbation. Elle a garanti aux consommateurs qu’ils pouvaient compter sur la disponibilité de leurs produits P&G préférés.

En dirigeant avisé, comme P&G, vous devez prévoir vos scénarios de crise. Loin d’être anecdotique, la gestion de crise permet de regarder le fonctionnement de votre entreprise suite à un changement radical (par exemple, d’anticiper le jour où les imprimantes 3D pourront créer les mêmes produits qu’une usine, sur demande et à domicile). Cette démarche renforce la résistance de votre entreprise, en préparant mentalement vos employés à différentes perspectives d’avenir, à l’anticiper pour agir plus efficacement. Sans compter qu’elle stimule votre réflexion stratégique en cernant mieux toutes les menaces, mais surtout toutes les opportunités qui se présentent à vous.

J'aide les dirigeants d'entreprise à créer une croissance durable de leurs affaires en fournissant des conseils perspicaces et percutants en stratégie business, marketing et organisationnelle. J'interviens auprès de Grands Groupes, de PME et de startups qui innovent dans le secteur des technologies de l'information, de la communication, de la grande et petite distribution ainsi que dans l'assurance.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :