Adoptez un consultant triple A

by

J’entends souvent les dirigeants que j’accompagne se plaindre de leurs consultant(e) s ou de leurs prestataires. Entre les geignards qui se plaignent sans cesse, les soupes au lait qui se sentent insulté quoi que vous disiez ou fassiez, les mégères qui entretiennent ou colportent des rumeurs, les cafards qui sapent votre autorité dans votre dos ou encore les révolutionnaires qui pratiquent des politiques de terre brûlée sociale, les écarts de conduite sont aussi hallucinants que nombreux.

Car il s’agit bien d’écarts de conduite que vous devez immédiatement sanctionner. Un(e) consultant(e) / coach / prestataire est un professionnel sensé vous aider à atteindre un objectif, à résoudre un problème et non en créer. Un(e) partenaire : pas un copain (copine) ni un(e) gamin(e) caractériel (le). Un professionnel qui se doit d’avoir une éthique triple A :

 

Apolitique

Ni de gauche, ni de droite, ni dans les extrêmes, ni au centre. Un(e) consultant(e) doit garder pour lui ses profondes convictions. Et ces dernières ne doivent jamais influencer ni ses analyses ni ses préconisations.

 

Athée

Quelle que soit sa confession, celle-ci ne doit être ni exprimée, ni revendiquée, ni affichée. N’hésitez pas à en parler avec votre consultant(e), coach ou prestataire et à lui demander de taire et de cacher les éventuels signes ostentatoires. Votre entreprise n’est pas un lieu de culte, mais un endroit où l’on travaille à produire de la valeur pour des clients.

 

Asexué

Un(e) consultant(e) ne doit jamais considérer son client comme un homme ou une femme, mais comme une personne devant remplir une fonction. Halte aux a priori sexistes, aux sourires en coin, aux attitudes ambiguës, aux discriminations de toute sorte. Un(e) consultant(e) doit voir son client comme un dirigeant, un manager, un collaborateur. Point. Il ou elle ne doit pas voir son client comme un bon coup ou une opportunité. Si des avances lui sont faites (ce qui arrive parfois), il ou elle doit remettre poliment et clairement le client dans le cadre de la mission : objectif à atteindre, problème à résoudre.

 

Pour trouver un(e) consultant(e), un coach ou un(e) prestataire, procédez à un véritable entretien de recrutement. Ne vous laissez pas abuser pas les titres ou les certifications (qui certifie les certificateurs ?). Les écoles et les centres de formation ne forment pas à l’éthique. Vérifiez par vous-même sa notation AAA.

N’oubliez jamais que vous recherchez un partenaire professionnel, intègre et loyal. Un partenaire solide en qui vous pourrez avoir confiance, et pas un ventre mou dont il faudra gérer les écarts de conduite, de comportements et les états d’âme. Et s’il ou elle vous a abusé durant l’entretien, mettez fin au contrat sans tarder.

J'aide les dirigeants d'entreprise à créer une croissance durable de leurs affaires en fournissant des conseils perspicaces et percutants en stratégie business, marketing et organisationnelle. J'interviens auprès de Grands Groupes, de PME et de startups qui innovent dans le secteur des technologies de l'information, de la communication, de la grande et petite distribution ainsi que dans l'assurance.

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :